anipassion.com
Partagez | 
 

 [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin

Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 25/10/2018
Infos fermées
MessageSujet: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   Dim 28 Oct - 23:52

Pour Vi, on était vendredi, il n'avait pas mangé depuis 5 jours et son ventre commençait à être rancunier. Alors, lorsqu'un homme lui proposa une poignée de sous contre le vol d'un simple bouquin, sa réponse ne se fit pas attendre, à condition d'avoir une avance, oui. Il l'eut.

Le gamin, jovial et peu conscient de la valeur des choses extérieures à son mode de vie vagabond, s'était fait entubé. La valeur de l'objet qu'on lui demandait, et dont il n'avait pas bien saisit l'utilité, était largement supérieure aux clopinettes qu'il allait recevoir. Mais quoi ! C'est qu'il faut bien manger. Un repas pour un môme comme lui, c'est mieux qu'un trésor.

Le commanditaire de sa sombre mission l'avait mené dans les rues de Steamhelm à la recherche du possesseur actuel de l'ouvrage. De loin, il la pointa du doigt et en fit une courte description au gamin. Il n'écouta pas, n'attendant que la fin des explications pour se ruer vers la boulangerie devant laquelle se tenait la personne qu'il devait piller. Il s'imaginer déjà passer commande de son repas.

Ce qu'il ne sut pas, se fut la raison de ce vol. De même, l'homme avait dit s'appeler Germain, et lui s'était rebaptisé Julien. Quand ils se reverraient, le premier serait devenu Jean, le second Dimitri. Qui se soucie de l'identité par ici ? Seul compte le travail bien fait, et le cliquetis des pièces dans la poches. Une fois la pièce dépenser, bien avancé celui qui sait quel était le nom de la personne qui nous a payé.

« Une dernière chose gamin, ne te fais pas remarquer. »

Cette remarque ravit le garçon qui éclata de rire en se tenant le ventre, il avait vraiment faim.

«Eh beh ! Ou ksé k'vous allez sans parapluie ? M'sieur, c'quand un môme comme mézig s'fait pas r'marquer icicaille qu'il est suspect ! »

« Tiens toi ... »

Et le véreux bonhomme fit cliqueter sous sa redingote le mécanisme d'un pistolet. Le môme, point du tout impressionné par cet orgue, lui colla alors un coup de pied dans le tibia et fila en courant, serpentant habilement dans la foule, vers le boulangerie. Ainsi mêlé à la foule, il ne risquait pas de se faire tirer, il avait les gens pour bouclier.

« Ch'fa mon ouvrage ! J'a le client !»

On agit moins bien l'estomac dans les talons. Le petit, fièrement, s'approcha de l'étal du marchand en frollant la personne détenant l'objet de son vol, et y déposa très dignement sa pièce de 5 sous. Il singeait les attitudes des riches personnes avec l'ironie qui va si bien à la gaminerie. Le vendeur lui donna du pain noir, il fit un esclandre. Il reçut donc l'équivalant de sa pièce en pain blanc, la miche était plus petite, mais bien meilleur en bouche. Le petit blond en fut ravi.

« Et hop ! Dans le fusil ! Merci mon brave. »

Un petite courbette, un soulèvement de sa casquette trouée, et il était repartit comme il était venu, avec l'adresse et la grâce d'un oiseau au travers de la foule. Le gamin était dans son élément, il gardait un œil attentif sur l'objet de sa mission tout en chantant gaiement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 23/09/2018
Age : 18
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   Lun 29 Oct - 0:19

Cela faisait longtemps, Nox pour Joshua était une histoire ancienne. Mais il n'avait pas le choix d'y retourner pour y avoir des ouvrages et quelque trucs rares vendus au marché noir, et qu'on ne trouvait que là par ailleurs. Elle fronça le nez, presque plus habitué à l'odeur pestilentiel de la ville, elle avait enfin trouvé le grimoire qu'elle convoitait depuis longtemps, un vieux ouvrage de pentacle. De protection, de réussite. Bref, quelque chose d'important, quelques pages étaient arrachés, mais elle le réparerait plus tard, glissant les feuilles volantes dans son sac, on ne sait jamais de toute façon, et puis si elle les perds, elle n'aura qu'à utiliser son pouvoir de mage pour que le tout revienne en ordre.

Joshua arriva dans un endroit bondé, foule de partout, monde de tout côté, même dans les petites rues. Elle soupira, elle qui n'aimait pas ça, elle était servi aujourd'hui, maudite île. Elle se pinça les arêtes du nez, essayant de se frayer un passage à travers les personnes autour, jouant des épaules ici et là. Cette rue contenait une boulangerie, un antiquaire, et une vieille odeur de relents de poisson, en plus de la sueur et la senteur aigri de ceux qui la peuple. Joshua se souvint alors de son enfance entre ces murs, vaste blague qu'elle est pu monter en Azura. Elle marmonna :

« Foutu ville agaçante et pourri jusqu'à la moelle... »

A un moment, plus personne ne bougea, peut-être l'avait-on entendu ? Mais non, ils regardaient ailleurs, vers un espèce d'homme riche qui se frayait un chemin avec entrain sous le regard envieux de ces gens, tout serti d'or, mais ce n'était que du toc. Cela se voyait, rien ne brillait, tout était fade. Joshua leva les yeux aux ciels, avant de se racler la gorge pour pouvoir avancer, dérangeant et ramenant sur "terre" la petite vieille en face d'elle, elle avait un visage fatiguée. Joshua lui sourit, cherchant quelques pièces dans sa poche pour lui en donnait cinq. C'était assez pour survivre ici quelques jours de toute façon, avant de reprendre sa route.

La foule était moins dense de l'autre côté du peloton, mais ils restaient encore nombreux. Joshua s'accorda un moment d'inattention pour analyser ce qu'il y avait autour d'elle. Elle était proche de cette fameuse boulangerie qu'elle voyait au loin, et de son odeur assez convenable pour ce qui est de la senteur d'avant ici.
Cela n'était mieux que rien pour ceux qui habitait ici de toute façon. Elle ferma les yeux, se remémorant son temps jeune à arnaquer et voler des pauvres gens pour pouvoir monter à Azura. Le pire ? Elle avait réussi. Et c'est tout ce qui comptait à ce jour.
Elle qui avait vécu miséreux durant une grande partie de sa vie, avait réussi à démonter un système et trouver un filon à exploiter.
Joshua fronça les sourcils, tellement l'atmosphère était pesante d'un coup, des espèces de pique se dessinaient devant le regard de la prétendu médium. Du rouge, partout. Une bagarre allait éclaté sous peu il semblerai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 25/10/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   Lun 29 Oct - 11:19

Elle s'était bouché le nez ? Les odeurs de Steamhelm étaient donc si mauvaises ? Eh bien, les autres îles diffusaient-elles du parfum dans leurs rues ? Le gamin le prit comme un affront et pinça les lèvres avec dédain. Il aimait son île, il aimait sa ville. Il n'aimait pas sa vie, mais il faisait ce qu'il fallait pour pouvoir l'aimer plus tard. Il n'avait aucune envie de la quitter pour meilleure, ce serait 'tromper sa mère ', et cela, ça ne se fait pas. Il la rendrait meilleure.

Mais pour le moment il devait travailler pour manger, ce n'est pas six pieds sous terre qu'on peut faire la révolution des idées. Alors il continuait de l'observer. C'était une bien étrange personne, à la tête bizarre, aux habits bizarres, aux actes bizarre, froncer les sourcils dans le vide, c'était étrange. Tout ceci lui tira une mimique de curiosité, il avait maintenant envie d'aller lui parler.

Son pain à la main, duquel il creusait la mie avant de manger la croûte, il retraversa la rue en sens inverse. Ses oreilles attrapèrent au vol une phrase qui ne lui plu pas «R'garde moi l'gamin qui glisse avec son gadin ; c't'un galvaudeux. ». Elle s'était parée de bien trop de g pour être honnête.Le sens de la phrase n'avait pas d'importance et de toute façon, elle était vraie pour Vi, pas de quoi prendre la mouche. Il jeta un coup d’œil autour de lui, pas de cogne, alors quoi ? Où était le danger …

Si du trouble se préparait, mieux valait se rapprocher de la cible pour ne pas la perdre, il poursuivit son chemin jusqu'à la petite boulangerie et se posa délicatement à quelque mètres d'elle les sourcils froncés. Quelque chose clochait, d'autres murmures se levaient autour de lui. Malheur ! Si ça se trouve il n'était pas le seul sur le coup du bouquin ! Il se gonfla la joue avec sa langue, signe de grand dédain pour ses adversaires. Cette fois-ci, il n'aurait peut être pas le temps de s'appliquer à observer la cible avant d'agir, c'était plus risqué, mais au moins, il ne travaillait pas dans l'urgence du ventre qui hurle.

Il prit un temps pour réfléchir, le livre était dans son sac, ce serait difficile de l'arracher au passage, et de toute façon, un personne d'une autre île se baladant seule ici devait forcément savoir se défendre. Il faudrait la jouer plus fine, miser sur la rapidité, comme en coupant une lanière ou le dessous du sac pour en faire tomber le contenu. Il avait bien un petit couteau sur lui, mais cela suffirait-il … Si d'autres étaient sur le coup, il risquait d'être poursuivit par son client et tous ses voleurs, il devrait courir vite, passer par les petites rues. S'il grimpait à la gouttière il serait tranquille, sauf si un autre gamin faisait partie du lot, lui aussi pourrait escalader sans risque de la faire s'écrouler. Les choses étaient délicates. Dans tout les cas, il lui semblait plus judicieux d'attendre que la cohue monte pour agir dans l'action, quelque chose arrivait, et il se servirait de cette chose inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 23/09/2018
Age : 18
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   Lun 29 Oct - 20:50

Barre des décibels montant de plus en plus vite, chahut de voix rauques au loin, raffut des faux bonhommes qui se regroupent autour pour encourager un combat bien perdu d'avance.
La jeune mage roula des yeux, regardant un instant vers le haut, et en profita pour sortir un des pages arrachés du livre de sa sacoche, bon dieu ça va être difficile à déchiffrer. L'écriture était effacé par endroit, les pages étaient un peu brûlés -cela montrait qu'il avait été sauvé de peu des flammes- voir arraché par endroit. Celle qu'elle tenait dans ces mains contenait tout ces caractéristiques. Illisible. Joshua soupira longuement, vivement qu'elle rentre en Azura pour pouvoir le "réparer" avec sa magie ; elle ne l'avait pas utilisé aujourd'hui, donc elle était certaine ça que serait facile de le rendre comme neuf. Petit plus de son statut semblerai. Elle garda cette page dans une de ses mains, hors de son sac, il pendait sur son épaule par la lanière qui retenait la sacoche au niveau de ces hanches.

Ces un mètre soixante quatorze était suffisant pour la faire paraître grande de toute façon.

Les regards qui se posaient sur elle n'annonçait rien de bon, Nox était une ville dangereuse, si elle avait su elle aurait soudoyé un mafieux de ces beaux yeux gris pour qu'il protège une fille aussi fragile qu'elle... vaste blague. Ça serait s'abaisser à des gens qui n'en valent pas la peine.

Joshua tourna la tête des deux côtés, la foule aboyait de plus en plus fort, cachant presque le bruit dérangeant et fracassant des usines au loin, l'espace d'une minute, l'air sembla presque irrespirable et aussi infecte que la seconde auparavant. La plèbe se mit à se bousculer, dans une cacophonie de braillement, de vieux bruit de chaussure défoncé, et cette horde, qui commençait à s'agglutiner entre les deux hommes beuglant, féroces.

Joshua darda des yeux cette masse informe plus loin, avant de tourner les talons, reprenant lentement sa route, serrant la feuille dans ces mains de frustration. Futile bataille pour ne serait-ce que deux pièces vulgaire tombé au sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 25/10/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   Mar 30 Oct - 19:21

L'agitation montait, la foule se densifiait, des cris se faisaient entendre. Vi n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait se passer, une bagarre sûrement, et cela devait être amplifié. Il prit de sa poche une pierre qu'il lança au beau milieu de la mêlée, la colère s'intensifia. C'était le moment ou jamais.

Alors, il observa rapidement autour de lui et se dirigea à pas de loup vers le sac, son couteau dans la main droite. Il serpentait habilement dans la foule en mouvement, il accélérait le pas les yeux braqués sur son objectif, ce petit être était comme un chat à l’affût. Arrivé à quelques pas de la jeune femme il accéléra encore pour bondir habilement vers le sac et en couper la lanière. Celui-ci lui tomba dans les bras, Victoire ! Et il prit son élan pour filer en douce.

Cependant, la masse informe du peuple qui s’agite dans son ignorance se mouvait de plus en plus violemment. On courrait, on hurlait, on frappait. C'était un chaos populaire. Et ce chaos populaire heurta de plein fouet le jeune voleur qui tomba sur le sol dans un gémissement de douleur. Alors qu'il était allongé à terre, les pas se pressaient autour de lui, il était allongé effaré au milieu d'une forêt de jambes d'éléphants prêtes à l'écrabouiller.

Il se releva prestement et en essuyant ses mains sur son pantalon remarqua que sa droite avait laissé une énorme coulée de sang. C'était son couteau en tombant, qui le la lui avait entaillée de la base du pouce à celle de petit doigt. Horrifié, il partit rapidement pour se couler dans une petite ruelle, sans se préoccuper ni du sac ni de sa propriétaire. Là, dissimulé entre deux poubelles, il déchira un pan de sa chemise de femme bien trop grande pour lui, et avec se chiffon se banda la main.

Il avait peur. Il y a peu, il avait lu dans un livre scientifique que de toutes petites vêtes, qu'on ne peut voir à l’œil nu, pouvaient se glisser dans ses plaies et y créer une maladie. Pour éviter cela il fallait la nettoyer et utiliser des bandages propres. Il ne pouvait faire ni l'un, ni l’autre et ses mains étaient sales, très sales. L'idée lui vint alors qu'il risquait de perdre sa main, qu'une maladie allait y naître et que ça pourrait être très très grave. Cette peur fût si forte qu'il sortit de sa cachette pour se ruer dans la grande rue, il devait trouver la pharmacie parmi tout cette cohue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 23/09/2018
Age : 18
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   Sam 10 Nov - 19:44

La foule se déplaçait bruyamment, et surtout bestialement, ça se bousculait, ça criait. Tout ce qui faisait détester Joshua cette île était présent sous ces yeux, les gens d'ici ne savaient pas se tenir. Regrettable.

Petit bruit de cuir s’éventrant, de petite babiole heurtant le sol, et surtout ces pieds, la jeune noxienne baissa les yeux vers ceux-ci. Sa sacoche était ouverte du dessous, tout le contenu était à terre, et le petit gamin allongé au sol plus loin manquant de se faire piétiner sous les pas éléphants de la foule lui mit la puce à l'oreille. Joshua le regarda détalé aussi vite que son ombre. Elle soupira, utilisant son pouvoir pour réparer sa sacoche et en ramasser le contenu, plus méfiante que jamais. Elle gronda s'extirpant à son tour de la foule, sur les pas de l'enfant des rues.

Elle le vit sortir en trombe de cette ruelle, Joshua le fixa, essayant de l'interpeller au passage :

« Hé gamin, attends ici quelques secondes. » aucune once de méchanceté dans sa voix, Joshua était calme très calme. « Tu as besoin d'un peu d'aide ? »

Elle lui emboîta le pas, elle savait ce que c'était de vivre dans ces quartiers. Surtout quand elle vit que le pauvre gosse semblait avoir la main blessée.

« Joshua, tu es ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 25/10/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   Mer 14 Nov - 22:00

Vi stoppa net sa course quand il entendit une voix l'appeler. Un coup d’œil en arrière, c'était elle, en plus de méchamment se blesser il s'était fait repérer, et son sac était réparé, quelque chose n'allait pas chez elle, ou allait trop. Il esquissa une grimace de surprise et d'hésitation puis reprit sa course. Pas le temps de se poser des questions ! Il avait bien trop peur pour sa main, impossible d'attendre plus longtemps.

- C'est le chat !

Il voulait ainsi dire que ce n'était pas lui et filer en douce, raté. S'en tirer si bien n'était visiblement pas possible, puisque, la femme lui ayant emboîté le pas, il était forcé de s'arrêter. Il pressa alors fermement sa main saine contre sa main ensanglantée et soutint avec fierté le regard de l'inconnue.

- J'en a pas b'soin … Je va très bien.

La peur que toute sa gestuelle dégageais ainsi que ses mimiques de douleur infirmaient complètement son affirmation, il en avait conscience. Malgré tout, ce petit gars de rien n'avait comme dernière richesse que sa fierté de gamin des rues, il passerait pour un nul s'il se laissait soigner par quelqu'un qu'il avait raté à dévaliser.

En plus de cela, rien ne lui prouvait qu'elle l'aiderait vraiment. C'était sûrement un stratagème pour mieux se venger de lui, il devait rester sur ses gardes. Mais pourquoi alors un air si calme, comme si elle n'était pas fâcher ! En plus elle s'était présentée. Il ignora quelques instants la douleur qui lui vrillait la main pour sortir l'une de ses plus belles mimiques. Dubitatif, il pinça les lèvres et fronça les sourcils, les pupilles levées vers le visage de cette ''Joshua''.

- Vi, enfin Victor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: [Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Joshua et Victor] Le môme qui voulait griffer l'bouquin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Le 28 juin... Paul Emile Victor...
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Mikhail Victor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Heaven :: Les Îles :: Nox Isle :: Steamhelm-
Sauter vers: