Partagez | 
 

 Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 11/08/2018
Age : 15
Localisation : Des ruines ou une forêt
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Dim 9 Sep - 20:58




Après avoir bien énervé Black, et avoir éliminer trois hommes de Jo. Je décide de poursuivre le combat, par la tactique dite, de la terre brulée. J’ai donc rapidement réglé la puissance de mon arbalète, et j’ai effectué un rapide calculs de l’angle nécessaire, pour atteindre tous les tonneaux de poudre, de la où je me trouve actuellement. Une fois cela faits, je grimpe sur une caisse qui se tiens là, je saute, et je m’agrippe sur le rebord d’un toit de maison, de là je me hisse sur le toit. Je m’apprête à tirer sur les barils, quand une détonation retenti… J’ai reçus une balle dans le bras gauche, la douleur me force à lâcher mon arbalète (cela m’apprendra, à ne pas surveiller mes arrières).

Au moment où je me tourne vers le tireur, je me rends compte qu'il vient de se faire abattre, est-ce Black, ou les renforts sont déjà arrivé ? En tout cas, mon arbalète vient de tombée, et mes espoirs de voir ma stratégie se mettre en place en sont réduits à néant... Quoi !? J’entends du bruit venir de derrière moi, je me retourne, près à attaquer, je m’arrête tout de suite, quand je vois qui se situe devant moi.

-La cavalerie est arrivé !

S’écrie-t-il directement, quand-il voit ma main, il change d’attitude et me demande :

-Tu es blessés ?  

Je lui souris, même si la douleur est présente, je suis content de le savoir à mes côtés. Je lui dis pour le rassurer :

-Je vais bien, ne t’inquiète pas pour moi, occupe-toi plutôt du quartier.

Il me tend ensuite mon arbalète et me dit :

-Tu en aura besoin, si tu veux appliquer cette tactique.

Il se souvient donc de la tactique, que nous avions créé il y a si longtemps. Il me dit ensuite :  

-Les autres sont en train de tenir leurs positions, au niveau des barricades. Korter a sortis l’artillerie lourde, je pense que tu peux envoyer l’automate.

Avant toutes chose, je crie à Black :

-Ce n’est pas un ordre, mais un conseille ! Monte sur les toits, sauf si tu veux bruler vif !

Juste après avoir fini de le prévenir, je tire dans les tonneaux avec mon arbalète, la poudre que ces derniers concervaient ce déverse. Une fois le sol du quartier recouvert partiellement de poudre, je tire un coup de pistolet dans la poudre et le quartier s’embrase. Mon compagnon se tourne ensuite vers moi, et me demande :

-Tu es accompagné ? Je n’ai pas fait attention avant, mais tu viens de dire à quelqu’un de se mettre en hauteur.

Zut, cela ne vas pas être bien vu, si on apprends que j’ai des connaissances qui font partie de la mafia.

-C’est un ami, je t’expliquerais plus tard. Ne t’en fait pas, il sait se battre.        

Je lui fais ensuite un signe de la main, il sait ce que cela veut dire, on bouge !
Nous nous déplaçons donc vers mon entrepôt, en passants par les toits. Arrivé à l’entrepôt, mon compagnon me fait un bandage, et moi je termine de réparer l’automate. Il pourrait nous êtres d’une aide précieuse dans ce conflit. J’espère que Black tient le coup…


©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/08/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Mer 12 Sep - 15:14


Entre loups






Mon énervement partit enfin lorsque je le vis se prendre une balle, voilà bien ce qu'il méritait...
Malgré tout j'approchai vivement de l'homme qui venait de tirer pour lui briser la nuque d'un simple mouvement de bras.
C'était chose aisé étant donné que personne ne me prêtait attention et qu'il me faisait dos.

Ensuite je ne vis que me remettre à l'ombre pour éviter d'être trop exposé, mais tout me semblait vraiment trop simple... Où était donc le problème, je ne comprenais pas. Les conflits entre mafias étaient tout de même plus épicés.

Mon attention se reposa malgré tout sur le bêta.

-Ce n’est pas un ordre, mais un conseil ! Monte sur les toits, sauf si tu veux brûler vif !

Je me contentai pour l'instant de le dévisager... Certes le feu n'est pas très agréable, mais ce n'était pas non plus mortel pour moi.
Quand je vis la poudre tomber sur le sol, puis le feu prendre rapidement, j'eus malgré tout le temps de monter sur un toit en quelques acrobaties rapides. Ma main gauche était brûlée jusqu'à l'os car je n'avais pas bien fait attention à quoi je me suis accroché pour monter.

La douleur était atroce mais... Cela me permettait de ressentir un peu autre chose que les hurlements de mon loup et le chagrin de mon cœur... Bien... Souffrir pendant un petit temps n'était pas une mauvaise chose.
Je me redressai doucement une fois à l'abri des flammes, la fumée ne me permettait plus de sentir les odeurs mais je n'en avais pas besoin car je vis White entre les flammes, sur un toit plus loin, il était accompagné mais ça m'était bien égal. Je vis par où il partait et suivre le pas à quelques maisons d'écarts fut d'une grande facilité. Cependant, contrairement à eux que je vis descendre, moi, je restai sur les toits jusqu'à arriver près de l’entrepôt de White. Quand je les ai rejoint, il était entrain de se faire panser ses plaies, parce qu'il ne sait même pas s'en charger seul?

Clic.

Je ne laissai entendre ce bruit discret que lorsque leur petit moment pansement fut fini. Enfin je sortis de l'ombre, mon revolver bien étrange en main...
Unique en son genre, elle était d'une couleur cuivre superbe et possédait un design des plus impressionnants mais.. Le mieux, c'était sa capacité à porter toutes sortes de balles: balles d'acier, balles anesthésiantes, balles explosives... balles d'argent...

Ce petit clic, c'était parce que je venais de baisser la sécurité, signe que j'étais près à tirer. Je tenais mon arme dans ma main brûlée qui, à ce moment, ressemblait déjà plus à une main qu'au moment où elle avait été dévorée par les flammes. La chair était toujours à vif mais au moins on ne voyait plus les os.

- Alors, le menteur, tu t'amuses à faire flamber les maisons des autres?

Ma voix faisait ressortir toute ma colère, mais je ne montrais pas de signe d'agressivité pour le moment, mon arme restait vers le sol... Après tous ils n'étaient que deux et j'aurais facilement pu les tuer... L'un ne semblait être qu'un humain des plus classiques, et un bêta ne pourrait jamais battre un alpha en pleine forme.
Mais évidemment ce n'était pas mon intention, à aucun moment je ne voulais les envoyer 6 pieds sous terre, non, si j'avais mon arme en main, c'était uniquement pour nous défendre en cas de pépin vu que ça semblait être assez la fin du monde pour brûler un quartier entier... Alors qu'il n'y avait strictement personne et qu'à aucun moment je ne trouvais le danger assez grand que pour détruire tant de biens...

Je crois que je n'avais pas besoin d'exprimer tout cela, car ma simple phrase ainsi que mon regard suffisaient à exprimer tout cela.

Ensuite mon regard se posa sur le camarade du loup menteur, mon regard restait toujours aussi menaçant, si il était bien un humain, cela devrait suffire à le tenir à carreau.

- Toi, tu es aussi nul en mensonge que ton ami, ça se passe comment chez vous?




JOUEUR 1
Kieran
JOUEUR 2
Harald
©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Kieran discute en gras et son loup mord en creepster.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 11/08/2018
Age : 15
Localisation : Des ruines ou une forêt
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Ven 14 Sep - 22:21




J’étais en train de terminer de brancher les derniers systèmes de l’automate, quand j’ai perçu un léger bruit, le cliquetis significatif d’un cran d’arrêt. Sans me laisser le temps de réagir, Black avait surgit de l’ombre, arme au poing. Son arme, était très particulière, elle possédait un mécanisme sur lequel, je m’étais amusé à travailler, durant mes premières années passées dans mon labo. Cela n’était probablement pas un pistolet de ma conception, je n’en avais créé que trois, un pour chacun des membres de mon escouades. J’ai bien perdu le mien, il y a longtemps, mais cela doit être une coïncidence, qu’il en a un similaire, quelqu’un a probablement repris mon idée pour en faire d’autre, ou je n’étais pas le premier à en avoir eu l’idée.

J’avais été coupé dans mon observation, par l’alpha, qui avait décidé de s’énervé sur moi. Je me rends bien compte, que cela n’était pas le moment de lui répondre. Je n’avais pas fait attention, mais sa main semblait avoir roussie, le feu l’avait donc atteint, je commençais à m’en vouloir. Sans faire attention à la réaction de Black, je continuais à effectuer les branchements. Au moment où mon compagnon fut interrogé, je savais déjà qu’il n’allait dire que la vérité, il ne sait pas mentir. Mais voilà qu’au lieu de répondre simplement, il dit d’abord cela:

- Vous êtes Black, le molosse des Mortimer… Harald, je ne savais pas que tu trainais avec ce genre de criminel.  

Il venait de m’appeler comment là ?! Je répondis simplement :

-Le molosse, en personne ? Je ne savais même pas que c’était lui.

Il ignora ma réponse et répondit à la question de l’alpha.

-Je me nomme Amon Whitechapel, commandant en second de la caserne sud de Azura Island. Je suis venu ici pour aider mon ancien partenaire, Harald Varcan, fils du défunt comandant Falk Varcan et neveu de mon patron, Sigurd Varcan. Je suis venu, car Jonathan Korter, Harald et moi, formions un trio de chocs, à l’époque où les autres étaient encore à l’armée. Nous savons, de quoi il est capable, et nous savons, qu’il a réussi à pénétrer chez Harald, pour lui dérober un de ses prototypes d’automates. Un prototype de super automates militaires, alliage renforcé, lame partiellement en acier et partiellement en argent, il peut tirer des projectiles, et peux même résister aux explosions, tu vois le genre quoi. Son but est de reproduire cette technologie, de créé un organisme plus puissant que les deux mafias réunies, et de régner sur Nox. Ensuite il compte régner sur Zenith, et une fois qu’il possèdera les usines de productions, il compte se créer une armée pour envahir Azura.      

Quand White eu fini sa phrase, j’ai compris que je n’avais presque plus rien à cacher, je poursuivis donc ces dires :

-Black, déjà, je sais que tu n’auras probablement rien à faire de ce que je vais te dire, mais je tiens quand même à te le dire. Je m’excuse, pour tous mes mensonges, tu es le premier qui connais assez d’éléments sur moi, pour comprendre certaines choses, et cela me mets en danger. Cela ne justifie surement pas pour toi que je t’ai mentis, mais j’aimerais repartir sur de bonnes bases.

Je place le dernier élément sur l’automate, puis je lance le processus de démarrage.

-Bon, je viens de le démarrer. En gage de ma bonne foi, je vais le programmer pour qu’il obéisse à ta voix et seulement à cette dernière. Quand nous en aurons fini avec Jo, je te le laisserais en souvenir, si tu veux que je l’améliore par la suite, n’hésite pas, je peux faire plein de modification, des châssis, des armes… Mais j’y penses, il lui faut un nom, comment veux-tu l’appeler ?

Après avoir encodé les dernières infos dont j’avais besoin, je me suis tourné vers Black, White, et notre nouvel ami automates et je leur ai dit :

-Je sais que cela va être dur, que certain me font moins confiance que d’autre, qu’habituellement vous seriez dans des camps opposé, mais juste pour cette fois, combattons ensemble, que chacun veille sur chacun, pour vaincre Jonathan.

Black devait me prendre pour un fou, de parler ainsi à un automate, mais je les comprenais, ils étaient mes amis.
Je jette un dernier coup d’œil à mes compagnons, puis j’ouvre la porte, pour m’apercevoir du massacre, qu’a commis Jo, accompagné de mon prototype.

©️ By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/08/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Dim 16 Sep - 10:27


Entre loups






Son regard sur mon arme m'énerva. Pourquoi il la regardait ainsi? Il croit que j'allais lui donner ou quoi?
Un nouveau grondement racla ma gorge.

- Quoi? Arrête de loucher dessus. Tu espères quoi? Elle est plus vieille que toi!

Malgré tout, je la rangeai à sa place dans mon manteau car je sentais mon loup prêt à jaillir, mais vieux valait-il qu'il n'ait pas une arme si il prenait quelques secondes le dessus...

- Vous êtes Black, le molosse des Mortimer… Harald, je ne savais pas que tu trainais avec ce genre de criminel.  

J'hochai simplement de la tête, le cacher serait ridicule et d'ailleurs, je ne cherchais pas à cacher cette partie de mon identité puisque c'était mon travail. C'est plutôt ma vie privée que je garde loin des oreilles de tous.

-Le molosse, en personne ? Je ne savais même pas que c’était lui.

Un sourire se dessina sur mon visage, ma colère partait un peu car je trouvais cela amusant.

- Ton ami est tout de même bien plus futé que toi, et ce n'est pourtant pas un loup-garou, j'espère que tu as honte, bêta...

Mon attention, bien plus détendue pendant peu de temps cependant, se posa sur son ami que j'appréciais déjà un peu plus, il était intelligent et disait la vérité. Je préférais de loin ce genre de comportement.

-Je me nomme Amon Whitechapel, commandant en second de la caserne sud de Azura Island. Je suis venu ici pour aider mon ancien partenaire, Harald Varcan, fils du défunt comandant Falk Varcan et neveu de mon patron, Sigurd Varcan. Je suis venu, car Jonathan Korter, Harald et moi, formions un trio de chocs, à l’époque où les autres étaient encore à l’armée. Nous savons, de quoi il est capable, et nous savons, qu’il a réussi à pénétrer chez Harald, pour lui dérober un de ses prototypes d’automates. Un prototype de super automates militaires, alliage renforcé, lame partiellement en acier et partiellement en argent, il peut tirer des projectiles, et peux même résister aux explosions, tu vois le genre quoi. Son but est de reproduire cette technologie, de créé un organisme plus puissant que les deux mafias réunies, et de régner sur Nox. Ensuite il compte régner sur Zenith, et une fois qu’il possédera les usines de productions, il compte se créer une armée pour envahir Azura.

Je regardai alors Amon avec surprise, penchant ensuite un peu la tête.

- Si on apprenait que tu étais descendu ici de ton plein gré, tu ne te ferais pas incendié par tes supérieurs, ou plutôt par les dirigeants d'Heaven? Enfin ce n'est pas trop mon problème après tout. Surtout que tu viens pour une bonne cause.

Je repris mon sérieux en secouant la tête.

- Je pense que tu sous-estimes grandement les mafias, mais ce n'est rien. Je comprends tout de même la menace, par contre, elle ne l'est que pour nous.

Un sourire quelque peu crispé revint sur mon visage.

- Quand votre fou sera devenu assez puissant pour être une vraie menace pour nous, Mafieux, les Featherstone feront sauter les ponts qui relient Nox aux autres iles pour nous laisser dans notre merde... Mh... Parce qu'évidemment, une machine assez puissante pour briser mon chef, déjà je n'y crois pas, mais surtout, elle serait bien trop imposante pour être transportée dans les airs sans se faire abattre en vol.

J'haussai ensuite des épaules.

- En clair, on resterait dans notre merde, rien que nous.


J'allais continuer de parler, mais le bêta, du nom d'Harald, prit la parole.

-Black, déjà, je sais que tu n’auras probablement rien à faire de ce que je vais te dire, mais je tiens quand même à te le dire. Je m’excuse, pour tous mes mensonges, tu es le premier qui connais assez d’éléments sur moi, pour comprendre certaines choses, et cela me mets en danger. Cela ne justifie surement pas pour toi que je t’ai mentis, mais j’aimerais repartir sur de bonnes bases.

Mon regard gris se posa sur lui, je ne dis rien.

-Bon, je viens de le démarrer. En gage de ma bonne foi, je vais le programmer pour qu’il obéisse à ta voix et seulement à cette dernière. Quand nous en aurons fini avec Jo, je te le laisserais en souvenir, si tu veux que je l’améliore par la suite, n’hésite pas, je peux faire plein de modification, des châssis, des armes… Mais j’y penses, il lui faut un nom, comment veux-tu l’appeler ?

Et il finit ensuite par ça:

-Je sais que cela va être dur, que certain me font moins confiance que d’autre, qu’habituellement vous seriez dans des camps opposé, mais juste pour cette fois, combattons ensemble, que chacun veille sur chacun, pour vaincre Jonathan.

Mon sang bouillait, il essayait de racheter ma confiance avec un jouet?!

- Un loup se doit de respecter la hiérarchie. Un loup ne mentira pas. Un loup ne niera pas et ne trahira pas.

Ma voix profondément sombre venait simplement de réciter le début du code des loups, le respect entre nous devait être total. Harald ne faisait pas partie d'une meute, il n'avait aucune raison de me mentir car personne ne méritait cela.

Je me rapprochai davantage d'eux pour fixer Harald.
Ma voix était légèrement brisée, il m'avait blessé, ce menteur.

- Mon bêta était mon meilleur ami. Fidèle. Il m'a toujours dis quand je me trompais. Il ne m'a JAMAIS rien caché. C'était le meilleur des bêtas. Et il est mort, alors que toi, tu vies, et tu mens comme tu respires. Il a fallut qu'un de tes amis, qui fait partie de la race la pire en mensonge, dises la vérité pour que tu admettes ta faute. Si j'étais ton alpha, j'aurais presque envie de te mettre à mort.

Je me redressai ensuite en prenant une grande inspiration pour me calmer. Mon loup était tout aussi fou de rage... Ce n'était pas moi qui voulait le tuer, c'était lui. Evidemment.
Une fois mon sang froid en partie revenu, je repris.

- Non, je ne te pardonnerai pas, Harald Varcan. Tu m'as trop menti alors que je t'accordais ma confiance, et elle ne se rachète pas avec des objets. Garde ton automate, je n'ai pas besoin de robot qui me suit partout où je vais, ça me générait.

Mon regard se posa ensuite sur le sol.

- Tu es un abrutit qui ne semble même pas comprendre ce qu'être un loup-garou veut dire. Je voulais t'aider à mieux le comprendre car il me semble que bien des choses t'échappe... Mais finalement, je n'en ai plus aucune envie.

Je redressai ensuite la tête, le regard froid. Je n'avais plus aucune envie de lui sourire.

- A nouveau, tu te trompes. L'armée d'Azura protège Azura. La mafia est payée par Azura pour protéger Azura. Réfléchis.

Je regardai Amon, puis à nouveau Harald.

- Je vais vous aider à tuer l'autre idiot. Après, Harald, je ne voudrai plus jamais croiser ta route.

J'ai été tellement idiot de penser retrouver un des miens...



JOUEUR 1
Kieran
JOUEUR 2
Harald
©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Kieran discute en gras et son loup mord en creepster.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 11/08/2018
Age : 15
Localisation : Des ruines ou une forêt
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Mer 19 Sep - 16:40




Quand il me dit d’arrêter d’observer son arme, je lui réponds :

-Excuse-moi, c’est juste que cela m’intéresserait de savoir, qui a conçu le mécanisme de ton arme. À mes débuts, j’ai travaillé sur un mécanisme très similaire.

Je ne suis donc pas le premier, à avoir eu l’idée de ce type de mécanisme, cela me fait plaisir, de voir que je ne suis pas le seul à innover dans ce monde. Un peu plus tard, il me demande si j’ai honte de mon ignorance, de son identité… Je l’observe un moment, puis je lui dis :

-Bien sûr que j’ai honte. Je prouve que je suis un être inférieur, même pas apte à connaitre ce genre de chose, quel imbécile et incapable de bêta je fais.

Je ne pus m’empêcher, de serrer mon poing encore en état, en répondant, signe de mon impuissance face à ces propos.
Après cela, Amon explique les raisons de sa présence ici.
Au moment où il finit, Black semble étonné, logique. Ce dernier interroge Amon, qui répond :

-Il est vrai, que je risque gros en venant ici. Mais mes deux meilleurs amis sont ici, et je ne veux en perdre aucun, si je viens malgré les risques, c’est pour essayer de raisonner Jo. Peut-être que je sous-estime les mafias, mais de ce que j’en sais, vous n’avez pas de territoire sur Zenith et sur Azura, et on nous a signalé des attaques des hommes de Jo sur ces deux îles. Cela veut-dire qu’ils ont déjà des troupes prêtes à être déployées partout, et c’est autant un problème pour vous que pour nous. Mais c’est vrai que le principal problème reste le prototype…

Après qu’il ait fini de parler, je dis à Black que j’ai fini les branchements et que je lui offre l’automate.
Ce dernier semble commencer à s’énerver, il cite une sorte de code de loup-garou, et puis d’un coup, il dit une vérité qui me touche… Profondément. Pourquoi je vivais ? Alors que des centaines de personnes, méritait bien plus la vie que moi. Par exemple, pourquoi, mon père, ce héros qui a sauvé, des centaines, voire des milliers de personnes, durant sa carrière, était mort ? Alors que moi, qui n’ai rien n’accompli de bien, de ma vie, suis ici en ce jour. J’enlève mon masque, pour que Black, Amon et Miron (l’automate), voie que je parlais sincèrement. Ma voie était pleine de mes sentiments, elle transmettait ma colère et ma tristesse :

-Tu as raison… tellement raison. Je vais affronter mon prototype, sans broncher et sans fléchir. Et si quelqu’un doit perdre la vie aujourd’hui, ce sera moi, je vous protégerais au prix de ma propre vie !

À la fin de ma phrase, je remets mon masque. Juste après cela, Miron me demande :

(Harald, tu penses vraiment ce que tu dis, tu comptes mettre ta vie en danger, pour protéger des êtres de chair ?)

Je le regarde, étonné par sa question, je lui réponds donc juste :

-Je te rappelle, que je suis moi-même un être de chair… Donc oui, je les protégerais, c’est fini les mensonges !

Amon soupire, puis il se tourne vers le molosse et lui dit :

-Ne fait pas attention, au fait qu’il parle tout seul. Il dit qu’il entend la voix des automates, et que c’est grâce à un journal et à un ‘’autel des lumières’’, je n’ai jamais compris de quoi il parlait.

Je sais bien que je suis le seul à les entendre, et donc quand il a fini ces petites explications, je sors à l’extérieur, près à en découdre avec le prototype qui s’est retourné contre moi. Arrivé dehors, je vois le massacre qu’a commis Jo, accompagné de mon prototype.
Plusieurs maisons ont été détruites, les morceaux des personnes qui se situait encore à l’intérieur, sont éparpillé un peu partout dans la rue, nos ennemis n’y était pas aller de mains mortes, je n’allais pas me retenir non plus. Pendant le combat, Miron s’occupera du flanc droit et White du gauche, Black et moi on s’occupera de l’automate et de Jo. Avant que l’on ne parte Miron nous donne une information capitale :

- Je détectes une puissante énergie, provenant du collier que porte Jo. Mes calculs m’informe qu’il y a 5% de chance, que cela soit la cause de la folie de ce dernier.

Nous commençons notre avancée, durant cette dernière, je vais donc tenter d’arracher son collier à Jo, et espérer qu’il redevienne comme avant.



©️ By Halloween sur Never-Utopia



Dernière édition par Harald Varcan le Sam 29 Sep - 12:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/08/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Mar 25 Sep - 18:17


Entre loups






Je ne répondis pas à sa première réplique face à mon énervement, je me fichais pas mal de sa réponse en fait, je ne suis même pas sûr de bien l'avoir écouter. Il se prenait pour qui? Le créateur du siècle ou quoi?
Mon attention se posa aussi d'ailleurs sur ma main anciennement brûlée qui avait parfaitement retrouvé son état normal... J'avais encore mal, mais plus rien n'était visible sur cette dernière en tout cas.

- Bien sûr que j’ai honte. Je prouve que je suis un être inférieur, même pas apte à connaitre ce genre de chose, quel imbécile et incapable de bêta je fais.  

A nouveau je gardai le silence, mais je l'avais écouté cette fois-ci... Il n'eut cependant droit qu'à un regard lourd de sens de ma part, pour avoir mon pardon, je ne sais pas quel miracle il devrait faire, mais ça devait être très gros... Moi qui voulait juste discuter avec un semblable, je pouvais bien laisser tomber.

Mon attention se porta plus vers Amon contre qui je ne montrait aucune colère, cet homme n'était probablement pas des plus futé pour penser qu'Heaven pouvait tomber à cause d'un seul homme, mais il était sincère et ne mentait pas, je le sentais bien.

- Tu as raison… tellement raison. Je vais affronter mon prototype, sans broncher et sans fléchir. Et si quelqu’un doit perdre la vie aujourd’hui, ce sera moi, je vous protégerais au prix de ma propre vie !


Ses paroles après ma montée de colère ne me fit ni chaud ni froid.

- Tu n'as toujours pas compris? Je n'ai pas besoin de ta protection.

Ce que je ne dis pas, c'est qu'il pouvait bien mourir, cela ne me ferait ni chaud ni froid. Il avait commis un nombre tellement énorme d'erreur depuis que je l'avais rencontré que je n'imaginais pas toutes les stupidités qu'il avait pu faire pendant les années de sa vie. Mais moi, je n'étais pas un idiot, je savais que ce genre de pensées devait rester uniquement des pensées... Peut-être cela se voyait-il sur mon visage cependant.

Lorsqu'il se mit à parler à son robot... J'eu envie de sortir mon arme pour le flinguer une bonne fois pour toute, mais je ne le fis pas et mon attention se porta sur Amon lorsque ce dernier s'adressa à moi.

-Ne fais pas attention, au fait qu’il parle tout seul. Il dit qu’il entend la voix des automates, et que c’est grâce à un journal et à un ‘’autel des lumières’’, je n’ai jamais compris de quoi il parlait.  

- Il n'y a rien à comprendre, Amon, ça s'appelle la folie, c'est tout. Ce genre de personne devrait être internée...

Je me retournai cependant pour me mettre en marche...

- Ou tuée...

Je ne sais pas comment j'arrivais encore à retenir la bête... Mais j'y arrivais... Et tant mieux, sinon j'aurais déjà ressorti mon arme pour la caler sur la nuque du loup.

Qu'importe, pour le moment je ne fis que suivre en attendant de savoir la suite... J'avais rarement envie de voir les gens souffrir... Jamais en fait, c'était uniquement mon loup qui profitait de ma colère pour me donner envie de frapper... Mais cela faisait assez longtemps que je vivais ainsi, j'étais parfaitement capable de gérer ce genre de pulsions...

Maintenant il me fallait juste attention de connaitre la suite, armes à porter de mains au moindre problème.




JOUEUR 1
Kieran
JOUEUR 2
Harald
©️ Halloween sur Never-Utopia



(PS: Harald, fais attention s'il te plait, j'ai l'impression que tu fais un peu d'over-power...
D'abord ton personnage n'a que 21 ans et tu mets dans son histoire qu'il commence à travailler à 19... 3 ans de boulot... il n'a pas pu créer mille et une choses non plus. Mais passons, tu es un chercheur en automate et ta réflexion sur l'arme de Kieran ne m'a pas plus étant donné que tu n'as rien avoir avec les armes, déjà. Fais attention aussi avec ton robot machine destructeur d'Heaven... Je sais que tu ne le mèneras pas à bout... Mais tout de même, c'est un peu abusé en puissance, tant que ça en perd crédibilité....
Fais attention pour tes futurs RPs.)

_________________
Kieran discute en gras et son loup mord en creepster.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 11/08/2018
Age : 15
Localisation : Des ruines ou une forêt
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Sam 29 Sep - 12:18




Nous avançons sans trop de soucis, les hommes de Jo ne sont pas un obstacle des plus insurmontables. J’attaque certain à l’aide des mon arbalète, et les autres à l’aide de ma cane (lame sorite, cela va de soi). À ma droite, Miron à qui j’ai donné une forme de buffle, a l’air de s’amuser en chargeant et en piétinant les hommes de Jo, qui tentent de fuir en vains. À droite, Amon avait décidé comme je m’en doutais d’utiliser son arme de prédilection, un fusil longue portée. À l’époque dans notre groupe, Jo se plaçais toujours en première ligne, White lui se plaçais toujours à l’arrière pour nous couvrir et moi, je me plaçais entre mes deux collègues, pour les aider en fonctions des besoins du moment.  Notre groupe avançais bien, Black n’avait pas trop l’air de nous aider, mais après tout, on ne peut pas le forcer.

À un moment quand même, White manque de se faire surprendre, par un homme armé d’un couteau, qui était caché derrière des caisses. J’ai à peine le temps de me tourner vers notre compagnon, avant que l’assaillant de ce dernier se fasse abattre d’un tir bien placé, un coup de Black, probablement.

- Merci les gars, je vais faire plus attention cette fois !

Nôtre petit groupe arrive enfin au niveau de la place où se trouve actuellement Jo et le prototype, Miron qui achève le dernier larbin de notre adversaire dans la zone, se tourne vers moi et me dit :

(-Harald, je vais créer une diversion pour que vous puisiez vous approchez de votre ami, vous aurez plus ou moins septante-trois secondes pour agir, après, les probabilités pour qu’il se désintéresse de moi, sont de 65%)  

Directement, je me tourne vers les autres et je leurs explique le plan :

-Je vous donne le plan, après vous le respectez ou pas, cela n’est pas mon problème. En gros, je vais demander à Miron de faire une diversion, ce qui me laissera très exactement septante-trois secondes, pour neutraliser Jo et lui retirer son collier.

Sans me laisser le temps de continuer, Amon pris la parole :

-Si je te suis bien, tu veux juste lui retirer son collier ?

Je sais bien, que cela ne semble pas très sérieux comme demande donc je m’explique :

-Oui, Miron a calculé les statistiques de l’objet et il me dit, que c’est peut-être la raison de sa folie ! Donc, tu pourrais te charger d’évacuer Jo, dès que je l’aurais neutralisé et que je lui aurais enlever le collier ?  

On voyait sur son visage qu’il commençait à douter de l’efficacité de mon plan, mais en souriant et en me donnant une petite tape amicale dans le dos, il me dit :

-Bon, c’est bien parce qu’on est ami que je te fais confiance sur ce coup-là.

Il se tourne ensuite vers le Black et lui dit :

-Je me doute que vous n’écouterez pas le plan, mais je dois quand même vous remerciez pour tout ce que vous avez faits pour nous jusqu’ici.

Ami… Moi, j’aurais des amis ? Il doit probablement mentir pour que je lui fasse confiance, de toute façon c’est comme cela que sont tous les humains.
Il tend la main vers Black au moment ou je me retourne, j’imagine que le molosse ne lui serrera même pas la main, quel naïf fait Amon. Je me tourne vers Miron et lui dit :

-Allez mon grand, tu sais ce qu’il te reste à faire !

Sur ces mots Miron charge en direction de l’emplacement de nos adversaires, en me criant :

(-Montrons à ce prototype, ce qu’est un vrai automate !)

Sur ces mots, je m’élance à sa suite, je glisse en dessous d’une des pattes de la machine que nous devons détruire. Cette dernière est faite pour ressembler à une très grande araignée (J’ai un sacré problème avec les animaux moi). Normalement White doit être à ma suite, nous sommes à une dizaine de mètre de Jo. Quand nous arrivons à portez de voix de ce dernier, il nous crie :

-Vous ne voyez pas, la beauté de la chose que j’essaye de créer ? Un monde, uniquement gouverné par mes armées et pas par ces tyrans qui opprime le peuple, pas ces mafias qui tues pour de l’argent, un monde gouverner par les automates ! Harald tu me comprends, n’est-ce pas ?

Depuis quand, Jo s’intéressait-il aux automates ? Surtout à ce point.
Toujours en m’approchant de lui, je lui dis :

-Te rends tu seulement compte de ta folie ? Pour créer le monde telle que tu l’entends tu devras tuer des milliers d’innocents !

Je n’étais plus qu’à trois mètres de lui, il prit son fusil en mains et au moment où il allait tirer, son arme vola en éclat, un très beau tir de Amon. Avant qu’il n’ait le temps de sortir une autre arme, j’arrive à sa hauteur et je le plaque au sol. Bien sûr, il tente de se débattre et il arrive à se retourner sur moi. Je l’avais prévu, Korter avait toujours été le plus fort de nous trois sur le plan physique. Au moment où il prend l’avantage, j’attrape donc ces deux bras, pour qu’il ne puisse pas m’empêcher d’arracher son collier. J’attrape donc son collier avec les dents, je tire et au bout de quelque seconde, la chaine de ce dernier cède.  
Jo et moi nous débâtons toujours l’un l’autre pendant un moment, avant que Jo ne relâche prise un peu déboussoler. Je fais signe à White d’évacuer Jo, je me relève ensuite pour observer l’avancer du combat du côté du prototype.  



©️ By Halloween sur Never-Utopia



Je prends bien en compte ton commentaire et j'essayerais de ne plus reproduire ces erreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 38
Date d'inscription : 11/08/2018
Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   Sam 13 Oct - 17:03


Entre loups






Les aider ne me semblait pas du tout indispensable. Je pris la peine malgré tout de tuer l'un ou l'autre des nos adversaires mais j'avais avant tout l'impression de perdre mon temps avec tout cela.

Harald ne méritait simplement pas mon aide. Mais son ami m'était plus sympathique et je pense bien que c'est grâce à lui si je ne me suis pas encore décidé de partir.

D'ailleurs se fut le seul à qui j'accordai mon attention. Harald avait parlé avant lui mais je n'avais simplement pas écouté.

-Je me doute que vous n’écouterez pas le plan, mais je dois quand même vous remerciez pour tout ce que vous avez faits pour nous jusqu’ici.

Je fus légèrement surpris par ses paroles et mon œil valide tourna mon regard sur la main qu'il me tendait. Je posé l'une de mes mains sur son épaule avant de lui serrer sa main. Lui, c'était bien quelqu'un d'intelligent.

- Tu ne devrais pas traîner avec cette tache, il ne mérite certainement pas l'aide de quelqu'un d'aussi brave que toi.

Je ne cherchais pas à le flatter, car je n'avais aucune raison de chercher cela après tout. Mais j'avoue que croiser quelqu'un de bon me changeait de l'autre loup.

Je laissai ensuite Amon pour m'assurer que plus personne n'était un danger pour moi ou lui. Ce qu'il se passa entre Jo et Harald n'attira d'ailleurs pas davantage mon attention, qu'importe si il avait un robot aussi gros qu'un immeuble ou un simple chien automate, je m'en fichais royalement et j'attendais juste que ce cirque soit fini pour partir d'ici.




JOUEUR 1
Kieran
JOUEUR 2
Harald
©️ Halloween sur Never-Utopia


_________________
Kieran discute en gras et son loup mord en creepster.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion entre loups [PV: Harald & Kieran]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]
» Discussion entre frère et soeur...
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Discussion entre esprits (PV Mimi + Libre)
» La république dominicaine a un projet. Haiti n'a pas de penseurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Heaven :: Les Îles :: Nox Isle :: Steamhelm-
Sauter vers: